En cohérence avec les objectifs internationaux, la France s'est fixé ses propres objectifs.
Ils sont présentés dans les tableaux issus des "chiffres clés Climat, Air et Énergie, Édition 2014 » (publication de l’ADEME, consultable ici et dans laquelle vous retrouverez également le rappel des objectifs européens et des objectifs nationaux sectoriels).


Cette politique est complétée par la la loi n°2015-992 du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte qui a été publiée au Journal Officiel le 18 août 2015.

La loi fixe le cap pour :
• réussir la transition énergétique
• préparer l’après-pétrole
• s’engager pour la croissance verte
• créer plus de 100 000 emplois verts en 3 ans.

Comprenant 215 articles, elle comporte huit titres :
• Titre 1er : Définir les objectifs communs pour réussir la transition énergétique, renforcer l’indépendance énergétique et la compétitivité économique de la France, préserver la santé humaine et l’environnement et lutter contre le changement climatique
• Titre 2 : Mieux rénover les bâtiments pour économiser l’énergie, faire baisser les factures et créer des emplois
• Titre 3 : Développer les transports propres pour améliorer la qualité de l’air et protéger la santé
• Titre 4 : Lutter contre les gaspillages et promouvoir l’économie circulaire : de la conception des produits à leur recyclage
• Titre 5 : Favoriser les énergies renouvelables pour diversifier nos énergies et valoriser les ressources de nos territoires
• Titre 6 : Renforcer la sûreté nucléaire et l’information des citoyens
• Titre 7 : Simplifier et clarifier les procédures pour gagner en efficacité et en compétitivité
• Titre 8 : Donner aux citoyens, aux entreprises, aux territoires et à l’État le pouvoir d’agir ensemble.

Pour consulter le texte de loi, c'est ici.

Principaux objectifs chiffrés

  • Consommation d’énergie

- 30 % de consommation d’énergie fossile en 2030 par rapport à 2012 (en modulant par énergie selon leurs émissions de gaz à effet de serre)
- 50 % de consommation énergétique finale en 2050 par rapport à 2012, en visant -20 % en 2030
Source: MinistèreSource: Ministère

  • Émissions de GES

- 75 % d’émissions de gaz à effet de serre à l’horizon 2050 par rapport à 1990 (facteur 4)
- 40 % à l’horizon 2030 (par rapport à 1990).Source: Ministère

  • Développement des énergies renouvelables

◦ consommation finale brute d’énergie : 23 % en 2020, 32 % en 2030
◦ production d’électricité : 40 % en 2030
◦ consommation finale de chaleur : 38 % en 2030
◦ consommation finale de carburant : 15 % en 2030
◦ consommation de gaz : 10 % en 2030
◦ quantité de chaleur et de froid renouvelable livrée par réseaux : multiplication par 5 d’ici 2030.
Source: Ministère

  • Production d’énergie nucléaire

Part de la production d’énergie électrique d’origine nucléaire limitée à 50 % de la production d’électricité à l’horizon 2025 et capacité de production plafonnée à 63,2 MW (production actuelle).

  • Rénovation du bâtiment

Rénovation lourde de 500 000 logements par an dès 2017, dont la moitié occupés par des ménages aux revenus modestes afin de réduire de 15 % d’ici 2020 la précarité énergétique. Elle vise à créer 75 000 emplois dans le secteur sur tout le territoire.